11.06 30.10

2022

Exposition en plein air – Les traverses de Tramelan, Des espaces à partager

Les traverses sont de petits chemins piétons répartis dans toute la commune de Tramelan. Elles relient les quartiers entre eux, et permettent de circuler à pied en évitant efficacement le trafic routier. Elles constituent un avantage considérable pour la mobilité douce du village, à une époque où la densification vers l’intérieur et le développement urbanistique représentent des enjeux majeurs. Elles traversent souvent des espaces verts et non bâtis, qui sont une richesse tant du point de vue paysager que naturel et sociétal. Cette exposition en extérieur propose aux visiteurs un parcours de découverte sur et au long des traverses afin de mettre en évidence les défis liés à l’urbanisme dans les villages. Elle présente les actions menées depuis 2020 par la commune de Tramelan et le Parc Chasseral pour animer les réflexions sur l’évolution des usages du territoire en lien avec le paysage et la mobilité, ainsi que le résultat du travail d’étudiants de l’HEPIA réalisé en 2020 sur l’urbanisme du village.

+

Les traverses sont de petits chemins piétons répartis dans toute la commune de Tramelan. Elles relient les quartiers entre eux, et permettent de circuler à pied en évitant efficacement le trafic routier. Elles constituent un avantage considérable pour la mobilité douce du village, à une époque où la densification vers l’intérieur et le développement urbanistique représentent des enjeux majeurs. Elles traversent souvent des espaces verts et non bâtis, qui sont une richesse tant du point de vue paysager que naturel et sociétal. Cette exposition en extérieur propose aux visiteurs un parcours de découverte sur et au long des traverses afin de mettre en évidence les défis liés à l’urbanisme dans les villages. Elle présente les actions menées depuis 2020 par la commune de Tramelan et le Parc Chasseral pour animer les réflexions sur l’évolution des usages du territoire en lien avec le paysage et la mobilité, ainsi que le résultat du travail d’étudiants de l’HEPIA réalisé en 2020 sur l’urbanisme du village.

Prix : gratuit

Date de début : 11.06.2022

Date de fin : 30.10.2022

Horaires : en libre accès

Organisation : Parc Chasseral

Lieu : Départ sur le parvis de l’Église Réformée

Adresse : Grand-Rue 120 - 2720 Tramelan


-
Exposition

03.09 02.12

2022

Claude Fioretti

Je m’appelle Claude Fioretti, je suis né il y a 27 ans à Thoune. L’amour m’a amené à Tramelan. Je travaille dans les ressources humaines. Plus jeune, j’ai arrêté quelques temps le dessin en raison de multiples critiques. Mais aujourd’hui j’éprouve un grand plaisir à dessiner. Il y a une année, le dessin m’a permis de rencontrer ma compagne. Aujourd’hui, je partage cette passion avec mon entourage qui me soutient et me transmet sa force pour avancer dans cette belle aventure. Dès mon plus jeune âge, je me suis intéressé à l’art sous toutes ses formes. Je suis fasciné par les multiples possibilités d’interprétation de l’expression. Devant une œuvre terminée, j’essaie de comprendre ce que l’artiste a voulu dire ou ressentir. Dans mes œuvres j’essaie de capturer un moment, une expression, une pensée ou une émotion. J’aime dessiner des personnages et des animaux. J’explore différentes techniques notamment avec des crayons pastel, du graphite ou du charbon. Le dessin fait partie de moi et le transmettre est le plus beau des cadeaux.

+

Je m’appelle Claude Fioretti, je suis né il y a 27 ans à Thoune. L’amour m’a amené à Tramelan. Je travaille dans les ressources humaines. Plus jeune, j’ai arrêté quelques temps le dessin en raison de multiples critiques. Mais aujourd’hui j’éprouve un grand plaisir à dessiner. Il y a une année, le dessin m’a permis de rencontrer ma compagne. Aujourd’hui, je partage cette passion avec mon entourage qui me soutient et me transmet sa force pour avancer dans cette belle aventure. Dès mon plus jeune âge, je me suis intéressé à l’art sous toutes ses formes. Je suis fasciné par les multiples possibilités d’interprétation de l’expression. Devant une œuvre terminée, j’essaie de comprendre ce que l’artiste a voulu dire ou ressentir. Dans mes œuvres j’essaie de capturer un moment, une expression, une pensée ou une émotion. J’aime dessiner des personnages et des animaux. J’explore différentes techniques notamment avec des crayons pastel, du graphite ou du charbon. Le dessin fait partie de moi et le transmettre est le plus beau des cadeaux.

Inscription : 032 486 91 10

Prix : -

Date de début : 03.09.2022

Date de fin : 02.12.2022

Horaires : du lundi au vendredi de 8h30 à 13h00 ou sur rendez-vous

Organisation : Café L'Envol

Lieu : Café de l'Envol

Adresse : Grand-Rue 157 - 2720 Tramelan

Lien : www.lenvol.ch


-

01.10

2022

Les traverses : Sorties guidées

Cet été, les Traverses de Tramelan sont investies par les habitants du village pour la mise en place d’urbanisme éphémère. Des aménagements temporaires imaginés et créés par les Tramelots sont mis à disposition de tout un chacun pour s’y divertir et ainsi transformer durant un certain temps l’usage des espaces publics. De plus, une exposition en extérieur constituée de dix panneaux didactiques présente les actions réalisées dans le cadre d’un projet paysager dans le village. Êtes-vous intéressé par la mise en place d’un projet participatif et original dont le but est de redonner vie au paysage d’un village et de permettre aux habitants de reprendre possession des espaces publics de leur village à l’occasion de la révision du Plan d’Aménagement Local ? Venez participer à cette visite guidée pour découvrir trois espaces à partager destinés aux villageois et une exposition en plein air présentant les actions et défis liés à l’urbanisme et au patrimoine bâti d’un village en pleine évolution.

+

Cet été, les Traverses de Tramelan sont investies par les habitants du village pour la mise en place d’urbanisme éphémère. Des aménagements temporaires imaginés et créés par les Tramelots sont mis à disposition de tout un chacun pour s’y divertir et ainsi transformer durant un certain temps l’usage des espaces publics. De plus, une exposition en extérieur constituée de dix panneaux didactiques présente les actions réalisées dans le cadre d’un projet paysager dans le village. Êtes-vous intéressé par la mise en place d’un projet participatif et original dont le but est de redonner vie au paysage d’un village et de permettre aux habitants de reprendre possession des espaces publics de leur village à l’occasion de la révision du Plan d’Aménagement Local ? Venez participer à cette visite guidée pour découvrir trois espaces à partager destinés aux villageois et une exposition en plein air présentant les actions et défis liés à l’urbanisme et au patrimoine bâti d’un village en pleine évolution.

Inscription : obligatoire

Prix : gratuit

samedi, 1 octobre 2022 à 10:00

Organisation : Parc Chasseral

Lieu : Départ sur le parvis de l’Église Réformée

Adresse : Grand-Rue 120 - 2720 Tramelan


-
Enfants

05.10

2022

Né pour lire

La médiathèque du CIP propose pour la 7e année consécutive, des animations Né pour lire. Ce concept, d’ampleur nationale, a vu le jour avec deux objectifs : proposer des livres aux enfants dès leur plus jeune âge, afin de les familiariser avec cet objet et de leur donner le goût de la lecture et de la découverte ; sensibiliser les parents à l’importance du dialogue et de la lecture avec les tout-petits. Pour cette activité, la médiathèque ouvre ses portes le premier mercredi de chaque mois de 9h30 à 10h30. Un coin lecture destiné aux enfants de la naissance à 4 ans accompagnés de maman, papa, grand-maman, grand-papa, marraine ou parrain, est à disposition ainsi que des ouvrages adaptés dans un cadre chaleureux et propice aux partages et aux échanges. Un rendez-vous tout en douceur à partager avec votre enfant.

+

La médiathèque du CIP propose pour la 7e année consécutive, des animations Né pour lire. Ce concept, d’ampleur nationale, a vu le jour avec deux objectifs : proposer des livres aux enfants dès leur plus jeune âge, afin de les familiariser avec cet objet et de leur donner le goût de la lecture et de la découverte ; sensibiliser les parents à l’importance du dialogue et de la lecture avec les tout-petits. Pour cette activité, la médiathèque ouvre ses portes le premier mercredi de chaque mois de 9h30 à 10h30. Un coin lecture destiné aux enfants de la naissance à 4 ans accompagnés de maman, papa, grand-maman, grand-papa, marraine ou parrain, est à disposition ainsi que des ouvrages adaptés dans un cadre chaleureux et propice aux partages et aux échanges. Un rendez-vous tout en douceur à partager avec votre enfant.

Inscription : recommandée 032 486 06 70

Prix : gratuit

mercredi, 5 octobre 2022 de 09:30 à 10:30

Organisation : Médiathèque du CIP

Lieu : Médiathèque du CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-

06.10

2022

Soirée de Scrabble

Ce n'est plus seulement le plaisir de jouer mais aussi la joie de se retrouver qui fait vivre les soirées Scrabble ! Voici 9 ans que cela dure ! Quel que soit votre niveau, que vous ayez ou non l'habitude de jouer, vous pouvez nous rejoindre les premiers jeudis de chaque mois au CIP. Le jeu se déroule sans compétition et toujours dans la bonne humeur !

+

Ce n'est plus seulement le plaisir de jouer mais aussi la joie de se retrouver qui fait vivre les soirées Scrabble ! Voici 9 ans que cela dure ! Quel que soit votre niveau, que vous ayez ou non l'habitude de jouer, vous pouvez nous rejoindre les premiers jeudis de chaque mois au CIP. Le jeu se déroule sans compétition et toujours dans la bonne humeur !

Inscription : recommandée 032 486 06 70

Prix : 5.-

jeudi, 6 octobre 2022 de 18:45 à 21:00

Organisation : Médiathèque du CIP

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Exposition

07.10 05.11

2022

Lan et Yves Grandclément

Le but de Lan et Yves Grandclément est de semer des cailloux sur le chemin de l’imaginaire. En chacun de nous dort une part de rêve qui n’attend qu’une graine pour s’éveiller. D’avantage de rêves dans le quotidien permet de voir la vie avec un autre regard. L’encre, le papier et le pinceau sont les fils conducteurs du couple. Leur voie, celle de l’unique trait de pinceau. Pliages, suminagashis, sculptures de papier, sumi-e, suiboku-ga, katazome-shis sont les différentes techniques utilisées pour les créations. Du papier, de l’encre et de quelques plis, une histoire surgit. Pour expliquer leur travail, les artistes reprennent une phrase de Nadine Vasseur : « Le monde ne cesse de faire des plis. Des plissements géologiques aux plis sur l’eau, des rides du corps aux drapés du vêtement, le pli est le mouvement même de la vie et il en est la trace ». En 2018, Lan et Yves Grandclément créent l’Atelier des semeurs de graines de rêves. Ils se sont formés en suivant plusieurs cours : lithographie et typographie chez Officina Helvetica, histoire de l’art au Musée Cantonal des Beaux-Arts Lausanne, calligraphie japonaise auprès de Pascal Krieger. La technique du suminagashi est l’art poétique des courants lents de la rivière et la brise légère à la surface du lac que l’on fige sur le papier. Le papier marbré à la cuve s’est développé au Japon sous le nom de sumi-nagashi, ce qui signifie « flot d’encre ». L’encre (sumi) est versée à fleur d’eau éventée de manière à paraître agitée de petites vagues comme un torrent qui coule, puis transférée sur une feuille de papier fabriquée à la main. Le dessin transféré est l’image d’un instant du mouvement unique et éphémère de l’encre sur l’eau. Chaque suminagashi est unique et non reproductible. En parallèle à l’exposition, les artistes proposent 2 ateliers pour petits et grands. L’un de pliage et l’autre intitulé « raconter une histoire ensemble ». Ils auront lieu les samedis 29 octobre et 5 novembre sur inscription. Atelier : Pliage pour enfants et adultes Pliages sur le thème de Noël. Chacun des participants repart avec ses créations. SA 29 octobre de 15h à 16h00 ou / et SA 5 novembre de 15h à 16h00 Matériel fourni, participation 5 CHF Inscription souhaitée : médiathèque du CIP 032 486 06 70 / culture@cip-tramelan.ch Atelier : Et si on racontait une histoire ensemble ? Chacun des participants a une pièce de l’histoire. Ensemble, on tisse une histoire qui une fois achevée sera contée. SA 29 octobre de 16h30 à 17h30 ou / et SA 5 novembre de 16h30 à 17h30 Matériel fourni, participation 5 CHF Inscription souhaitée : médiathèque du CIP 032 486 06 70 / culture@cip-tramelan.ch

+

Le but de Lan et Yves Grandclément est de semer des cailloux sur le chemin de l’imaginaire. En chacun de nous dort une part de rêve qui n’attend qu’une graine pour s’éveiller. D’avantage de rêves dans le quotidien permet de voir la vie avec un autre regard. L’encre, le papier et le pinceau sont les fils conducteurs du couple. Leur voie, celle de l’unique trait de pinceau. Pliages, suminagashis, sculptures de papier, sumi-e, suiboku-ga, katazome-shis sont les différentes techniques utilisées pour les créations. Du papier, de l’encre et de quelques plis, une histoire surgit. Pour expliquer leur travail, les artistes reprennent une phrase de Nadine Vasseur : « Le monde ne cesse de faire des plis. Des plissements géologiques aux plis sur l’eau, des rides du corps aux drapés du vêtement, le pli est le mouvement même de la vie et il en est la trace ». En 2018, Lan et Yves Grandclément créent l’Atelier des semeurs de graines de rêves. Ils se sont formés en suivant plusieurs cours : lithographie et typographie chez Officina Helvetica, histoire de l’art au Musée Cantonal des Beaux-Arts Lausanne, calligraphie japonaise auprès de Pascal Krieger. La technique du suminagashi est l’art poétique des courants lents de la rivière et la brise légère à la surface du lac que l’on fige sur le papier. Le papier marbré à la cuve s’est développé au Japon sous le nom de sumi-nagashi, ce qui signifie « flot d’encre ». L’encre (sumi) est versée à fleur d’eau éventée de manière à paraître agitée de petites vagues comme un torrent qui coule, puis transférée sur une feuille de papier fabriquée à la main. Le dessin transféré est l’image d’un instant du mouvement unique et éphémère de l’encre sur l’eau. Chaque suminagashi est unique et non reproductible. En parallèle à l’exposition, les artistes proposent 2 ateliers pour petits et grands. L’un de pliage et l’autre intitulé « raconter une histoire ensemble ». Ils auront lieu les samedis 29 octobre et 5 novembre sur inscription. Atelier : Pliage pour enfants et adultes Pliages sur le thème de Noël. Chacun des participants repart avec ses créations. SA 29 octobre de 15h à 16h00 ou / et SA 5 novembre de 15h à 16h00 Matériel fourni, participation 5 CHF Inscription souhaitée : médiathèque du CIP 032 486 06 70 / culture@cip-tramelan.ch Atelier : Et si on racontait une histoire ensemble ? Chacun des participants a une pièce de l’histoire. Ensemble, on tisse une histoire qui une fois achevée sera contée. SA 29 octobre de 16h30 à 17h30 ou / et SA 5 novembre de 16h30 à 17h30 Matériel fourni, participation 5 CHF Inscription souhaitée : médiathèque du CIP 032 486 06 70 / culture@cip-tramelan.ch

Inscription : 0324860606

Prix : Entrée libre

Date de début : 07.10.2022

Date de fin : 05.11.2022

Horaires : du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00, samedi de 15h00 à 20h00. Dimanche FERME.

Organisation : CIP culture

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-

08.10 18.11

2022

A l'ombre, ma lumière

Installez-vous, seul·e, dans une cellule symbolique, un casque sur les oreilles, et écoutez le témoignage d'une dizaine de personnes en lien avec le milieu carcéral (durée 25 minutes). "A l'ombre, ma lumière..." est né de l'envie d'Andrée Oriet de renouer avec un milieu qu'elle a côtoyé́ régulièrement, étant enfant, en allant visiter un membre de sa famille dans une prison jurassienne. Un rendez-vous qu'elle a gardé́ même après sa libération et qui lui a permis de rencontrer des femmes et des hommes en toute simplicité et de créer des liens de correspondance durant plusieurs années. Aujourd'hui, accompagnée de son mari, elle partage cette passion commune de la musique avec une dizaine de personnes en lien avec le milieu carcéral. Parallèlement, un groupe de personnes volontaires et avides de reprendre une place dans la société après avoir vécu un isolement, se retrouve régulièrement autour du projet pilote "Objectif Désistance". Une complicité se crée, les objectifs sont similaires, les moyens complémentaires. Neuf mois de rencontres, de partage en groupe où chacun·e trouve la force de se raconter, se sentant soutenu·e et encouragé·e par les autres. Parmi les probationnaires, la parole se libère, sur les souffrances endurées, les regrets ressentis et l’espoir d’une consolidation de leurs parcours de désistants. Et au fil du temps, la création et la réalisation d'un «podcast» prend forme, en musique comme en textes. Aux instruments ou à la voix, désistants, agente de probation, gardien de prison, musiciens, animateur, forment le groupe et partagent l'expérience du studio en enregistrant une chanson. Au final, le « podcast » est disponible sur le site du fOrum culture mais peut également être découvert, de manière tout à fait originale, dans divers lieux culturels du Jura, du Jura bernois et de Bienne, proposant aux visiteurs ou autres passants de s'isoler quelques minutes dans un coin dédié, une cellule symbolique fabriquée par l’Atelier de Travail d’Intérêt Général de la FVP, pour écouter ce témoignage ainsi que la chanson du groupe, composée lors de nos rencontres. Notre volonté à travers ce projet est, d’une part, de permettre à des probationnaires de reconstruire de nouveaux liens avec la société - ici par la porte du milieu artistique, musical, culturel - et, d’autre part, de lever le voile sur un milieu mal connu pour ainsi questionner sur les nombreuses barrières de préjugés.

+

Installez-vous, seul·e, dans une cellule symbolique, un casque sur les oreilles, et écoutez le témoignage d'une dizaine de personnes en lien avec le milieu carcéral (durée 25 minutes). "A l'ombre, ma lumière..." est né de l'envie d'Andrée Oriet de renouer avec un milieu qu'elle a côtoyé́ régulièrement, étant enfant, en allant visiter un membre de sa famille dans une prison jurassienne. Un rendez-vous qu'elle a gardé́ même après sa libération et qui lui a permis de rencontrer des femmes et des hommes en toute simplicité et de créer des liens de correspondance durant plusieurs années. Aujourd'hui, accompagnée de son mari, elle partage cette passion commune de la musique avec une dizaine de personnes en lien avec le milieu carcéral. Parallèlement, un groupe de personnes volontaires et avides de reprendre une place dans la société après avoir vécu un isolement, se retrouve régulièrement autour du projet pilote "Objectif Désistance". Une complicité se crée, les objectifs sont similaires, les moyens complémentaires. Neuf mois de rencontres, de partage en groupe où chacun·e trouve la force de se raconter, se sentant soutenu·e et encouragé·e par les autres. Parmi les probationnaires, la parole se libère, sur les souffrances endurées, les regrets ressentis et l’espoir d’une consolidation de leurs parcours de désistants. Et au fil du temps, la création et la réalisation d'un «podcast» prend forme, en musique comme en textes. Aux instruments ou à la voix, désistants, agente de probation, gardien de prison, musiciens, animateur, forment le groupe et partagent l'expérience du studio en enregistrant une chanson. Au final, le « podcast » est disponible sur le site du fOrum culture mais peut également être découvert, de manière tout à fait originale, dans divers lieux culturels du Jura, du Jura bernois et de Bienne, proposant aux visiteurs ou autres passants de s'isoler quelques minutes dans un coin dédié, une cellule symbolique fabriquée par l’Atelier de Travail d’Intérêt Général de la FVP, pour écouter ce témoignage ainsi que la chanson du groupe, composée lors de nos rencontres. Notre volonté à travers ce projet est, d’une part, de permettre à des probationnaires de reconstruire de nouveaux liens avec la société - ici par la porte du milieu artistique, musical, culturel - et, d’autre part, de lever le voile sur un milieu mal connu pour ainsi questionner sur les nombreuses barrières de préjugés.

Inscription : 032 486 06 06

Prix : Entrée libre

Date de début : 08.10.2022 à 09:00

Date de fin : 18.11.2022 à 18:00

Horaires : LU-VE de 9h00 à 18h00 / Rencontre et échange le samedi 5 novembre à 10h30

Organisation : Médiathèque du CIP

Lieu : Médiathèque du CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Conférence

19.10

2022

Répression ou correction? Discipline ecclésiastique et justice consistoriale réformée

Christian Grosse, professeur ordinaire en histoire et anthropologie des christianismes modernes, Université de Lausanne On posera la question de la nature de la régulation sociale mise en oeuvre par les consistoires réformés de Suisse romande sous l’Ancien Régime, en se demandant si elle est d’ordre répressif ou pastoral. Il s’agit donc de les situer dans le paysage des instances de régulation, entre organes de justice et médiation sociale. La réponse vient en partie d’un examen de la composition des consistoires qui ont la particularité de faire intervenir à la fois des magistrats et des pasteurs. Du point de vue de l'ecclésiologie réformée, l’exercice de la discipline, la correction des moeurs et des croyances constitue une « vocation » ecclésiastique et s’inscrit donc en marge de la justice. Dans les faits, la collaboration est étroite entre consistoire et justice et le personnel judiciaire et consistorial se recoupe souvent en grande partie. La réponse vient également d’un examen de la nature des sanctions infligées par les consistoires: les remontrances, dans certains cas l’interdiction de participer à la communion, l’obligation infligée de réparer les fautes en public durant ou à la sortie des sermons relèvent d’une activité de correction ecclésiastique; mais certains consistoires ont aussi recours à des amendes, ce qui rapproche leur mode d’action de celui de la justice. La réponse vient enfin d’une analyse du type d’infractions sur lesquelles interviennent les consistoires: si le contrôle des croyances connote nettement leur activité du côté religieux, puisqu’il s’agit par là de remettre les fidèles dans le chemin du salut, il existe tout un pan de leur domaine de compétence - en particulier leur intervention fréquente dans les conflits domestiques, familiaux et sociaux - qui les amène à rapprocher leur activité de celle des organes de justice. L’examen de cet aspect de leur activité permettra finalement de se demander dans quelle mesure on est en présence, avec les consistoires, d’une régulation qui s’exerce verticalement et qui participe à ce titre au renforcement à l’époque moderne du contrôle social exercé par les institutions sur les populations, ou plutôt d’une régulation qui s’appuie plus largement sur un contrôle exercé horizontalement et répondant à des besoins sociaux. Cette question renvoie plus généralement à la problématique de la modernisation des structures institutionnelles à partir de la première modernité.

+

Christian Grosse, professeur ordinaire en histoire et anthropologie des christianismes modernes, Université de Lausanne On posera la question de la nature de la régulation sociale mise en oeuvre par les consistoires réformés de Suisse romande sous l’Ancien Régime, en se demandant si elle est d’ordre répressif ou pastoral. Il s’agit donc de les situer dans le paysage des instances de régulation, entre organes de justice et médiation sociale. La réponse vient en partie d’un examen de la composition des consistoires qui ont la particularité de faire intervenir à la fois des magistrats et des pasteurs. Du point de vue de l'ecclésiologie réformée, l’exercice de la discipline, la correction des moeurs et des croyances constitue une « vocation » ecclésiastique et s’inscrit donc en marge de la justice. Dans les faits, la collaboration est étroite entre consistoire et justice et le personnel judiciaire et consistorial se recoupe souvent en grande partie. La réponse vient également d’un examen de la nature des sanctions infligées par les consistoires: les remontrances, dans certains cas l’interdiction de participer à la communion, l’obligation infligée de réparer les fautes en public durant ou à la sortie des sermons relèvent d’une activité de correction ecclésiastique; mais certains consistoires ont aussi recours à des amendes, ce qui rapproche leur mode d’action de celui de la justice. La réponse vient enfin d’une analyse du type d’infractions sur lesquelles interviennent les consistoires: si le contrôle des croyances connote nettement leur activité du côté religieux, puisqu’il s’agit par là de remettre les fidèles dans le chemin du salut, il existe tout un pan de leur domaine de compétence - en particulier leur intervention fréquente dans les conflits domestiques, familiaux et sociaux - qui les amène à rapprocher leur activité de celle des organes de justice. L’examen de cet aspect de leur activité permettra finalement de se demander dans quelle mesure on est en présence, avec les consistoires, d’une régulation qui s’exerce verticalement et qui participe à ce titre au renforcement à l’époque moderne du contrôle social exercé par les institutions sur les populations, ou plutôt d’une régulation qui s’appuie plus largement sur un contrôle exercé horizontalement et répondant à des besoins sociaux. Cette question renvoie plus généralement à la problématique de la modernisation des structures institutionnelles à partir de la première modernité.

Inscription : 0324860606

Prix : Entrée libre - collecte

mercredi, 19 octobre 2022 de 19:30 à 21:00

Organisation : commune de Tramelan / société jurassienne d'émulation / CIP

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-

29.10 05.11

2022

Atelier de pliage pour enfants et adultes

Lan et Yves Grandclément nous présenteront une exposition de leur sculptures en papier, suminagashis et pliages. A cette occasion, ils animeront deux sessions d'atelier de pliage pour enfant et adultes. SA 29 octobre de 15h à 16h SA 5 novembre de 15h à 16h. Pliage sur le thème de Noël, chaque participants repart avec ses créations.

+

Lan et Yves Grandclément nous présenteront une exposition de leur sculptures en papier, suminagashis et pliages. A cette occasion, ils animeront deux sessions d'atelier de pliage pour enfant et adultes. SA 29 octobre de 15h à 16h SA 5 novembre de 15h à 16h. Pliage sur le thème de Noël, chaque participants repart avec ses créations.

Inscription : 032 486 06 70

Prix : 5.-

Date de début : 29.10.2022 à 15:00

Date de fin : 05.11.2022 à 15:00

Organisation : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-

29.10

2022

Atelier "Et si on racontait une histoire ensemble ?"

Lan et Yves Grandclément nous présenteront une exposition de leur sculptures en papier, suminagashis et pliages. A cette occasion, ils animeront deux sessions d'un atelier nommé "Et si on racontait une histoire ensemble ?" Chaque participants recevra une pièce de l'histoire. Ensemble, on tissera une histoire qui une fois achevée sera contée. SA 29 octobre de 16h30 à 17h30 SA 5 novembre de 16h30 à 17h30 Inscription souhaitée : médiathèque du CIP | 032 486 06 70 | culture@cip-tramelan.ch

+

Lan et Yves Grandclément nous présenteront une exposition de leur sculptures en papier, suminagashis et pliages. A cette occasion, ils animeront deux sessions d'un atelier nommé "Et si on racontait une histoire ensemble ?" Chaque participants recevra une pièce de l'histoire. Ensemble, on tissera une histoire qui une fois achevée sera contée. SA 29 octobre de 16h30 à 17h30 SA 5 novembre de 16h30 à 17h30 Inscription souhaitée : médiathèque du CIP | 032 486 06 70 | culture@cip-tramelan.ch

Prix : 5.-

samedi, 29 octobre 2022 à 16:30

Organisation : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-

Manifestations phares

Aucune manifestions n'est mise en avant.