Exposition

29.05 03.07

2021

Exposition de peintures Véronique Zaech

Pour ce nouveau rendez-vous, Véronique Zaech sort de sa zone de confort et propose une exposition rythmée de tableaux et d’objets tridimensionnels. Ces fragments ou «copeaux de pensée», présentés sur des plaques en inox miroir, questionnent le regard sur la perception d’une identité plurielle. Toujours à la recherche du mouvement, le geste de l’artiste dans son travail se délie, s’ouvre à la courbe, vibre dans l’instant, hésite dans la fragilité et se trouve dans la force de la couleur. Les bleus se déchirent, les oranges accueillent, les verts promettent et les bordeaux réunissent vers un équilibre qu’elle souhaite juste. «Au bout du regard, au bout de la main, au bout de la pensée et au coeur de la couleur...» Née en 1963, Véronique Zaech vit et travaille à Bienne. Après une formation à la Haute Ecole de Pédagogie (HEP BEJUNE ) elle suit le Vorkurs des Arts Visuels à Bienne, un précieux point d’ancrage dans son parcours dont il découlera des expositions régulières.

+

Pour ce nouveau rendez-vous, Véronique Zaech sort de sa zone de confort et propose une exposition rythmée de tableaux et d’objets tridimensionnels. Ces fragments ou «copeaux de pensée», présentés sur des plaques en inox miroir, questionnent le regard sur la perception d’une identité plurielle. Toujours à la recherche du mouvement, le geste de l’artiste dans son travail se délie, s’ouvre à la courbe, vibre dans l’instant, hésite dans la fragilité et se trouve dans la force de la couleur. Les bleus se déchirent, les oranges accueillent, les verts promettent et les bordeaux réunissent vers un équilibre qu’elle souhaite juste. «Au bout du regard, au bout de la main, au bout de la pensée et au coeur de la couleur...» Née en 1963, Véronique Zaech vit et travaille à Bienne. Après une formation à la Haute Ecole de Pédagogie (HEP BEJUNE ) elle suit le Vorkurs des Arts Visuels à Bienne, un précieux point d’ancrage dans son parcours dont il découlera des expositions régulières.

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre

Date de début : 29.05.2021

Date de fin : 03.07.2021

Horaires : du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00, samedi de 15h00 à 20h00. Dimanche FERME. Vernissage le samedi 29 mai à 18h00. L'artiste sera présente les samedis 5 juin et 3 juillet 2021 de 15h à 18 h.

Organisation : CIP-culture

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Exposition

30.05 18.06

2021

La Suisse et la migration

Une exposition des élèves du ceff Dans le cadre d’un travail interdisciplinaire, quatre classes de maturité professionnelle du centre de formation professionnelle Berne francophone se joignent à la journée du CIP-SOLIDAIRE , une journée à partager. Issus souvent de la migration, les élèves exposeront sur la thématique de la migration et la Suisse. Etudiants en SANTE SOCIAL ou en INDUSTRIE, ils aborderont le sujet avec des approches plurielles, personnelles, actuelles et parfois touchantes. Expositions photos, reportages, sketch(s) et autres créations personnelles, la démarche se veut pédagogique en dépassant certains préjugés ou idées reçues. Les problématiques des enfants migrants, les risques liés à la clandestinité, le regard des Suisses sur les migrants, les habitudes alimentaires importées par les migrants et bien d’autres sujets seront abordés par les élèves de Saint-Imier, lors de cette journée bien particulière.

+

Une exposition des élèves du ceff Dans le cadre d’un travail interdisciplinaire, quatre classes de maturité professionnelle du centre de formation professionnelle Berne francophone se joignent à la journée du CIP-SOLIDAIRE , une journée à partager. Issus souvent de la migration, les élèves exposeront sur la thématique de la migration et la Suisse. Etudiants en SANTE SOCIAL ou en INDUSTRIE, ils aborderont le sujet avec des approches plurielles, personnelles, actuelles et parfois touchantes. Expositions photos, reportages, sketch(s) et autres créations personnelles, la démarche se veut pédagogique en dépassant certains préjugés ou idées reçues. Les problématiques des enfants migrants, les risques liés à la clandestinité, le regard des Suisses sur les migrants, les habitudes alimentaires importées par les migrants et bien d’autres sujets seront abordés par les élèves de Saint-Imier, lors de cette journée bien particulière.

Inscription : 0324860606

Prix : Entrée libre - collecte

Date de début : 30.05.2021 à 10:00

Date de fin : 18.06.2021 à 17:00

Organisation : CIP / ceff

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Conférence

17.06

2021

Un tour du monde à pied, au-delà des préjugés

Nicolas Kernen donnera une conférence sur l’aventure à pied qu’il a vécue durant plus d’une année et demie … C’est d’ailleurs l’unique représentation publique prévue pour l’instant. Son voyage à travers le monde réserve bien des secrets. Il dévoilera la réalité des régions lointaines et des astuces pratiques qu’il a vécues avec comme seul compagnon, son sac à dos. Nicolas Kernen raconte l'aventure "Marcheurs du Monde" qui a débuté en mai 2017. Parti à deux durant 5 mois, Nicolas va continuer seul le voyage durant plus d’une année. Le Kazakhstan, l'Inde ou encore la Corée du Nord ne sont que quelques-uns des nombreux pays traversés lors de ce tour du monde en marchant et en auto-stop. L’aventure a été vécue de manière spartiate : 5,50 CHF par jour pour se nourrir, se loger et se déplacer. Cette présentation donnera quelques trucs et astuces que le baroudeur solitaire a su utiliser maintes fois afin de sauvegarder son intégrité ! Elle retracera également le parcours épique réalisé par Nicolas Kernen et son sac à dos comme seule maison (et compagnon). Tout au long du chemin, il participe à certaines actions pour la préservation de la planète et d’aide à son prochain. Le public aura l'opportunité de voir la réalité des habitants des régions lointaines et inconnues, par-delà ce que les médias et les autorités disent. Nicolas dévoilera également le secret qui lui a permis de dormir gratuitement dans des hôtels au Kazakhstan et au Laos, dans des demeures luxueuses en Nouvelle-Zélande ou encore d’être invité dans un mariage grandiose en Chine. Sans parler des nombreux moments mémorables de ce projet plein de rebondissements!

+

Nicolas Kernen donnera une conférence sur l’aventure à pied qu’il a vécue durant plus d’une année et demie … C’est d’ailleurs l’unique représentation publique prévue pour l’instant. Son voyage à travers le monde réserve bien des secrets. Il dévoilera la réalité des régions lointaines et des astuces pratiques qu’il a vécues avec comme seul compagnon, son sac à dos. Nicolas Kernen raconte l'aventure "Marcheurs du Monde" qui a débuté en mai 2017. Parti à deux durant 5 mois, Nicolas va continuer seul le voyage durant plus d’une année. Le Kazakhstan, l'Inde ou encore la Corée du Nord ne sont que quelques-uns des nombreux pays traversés lors de ce tour du monde en marchant et en auto-stop. L’aventure a été vécue de manière spartiate : 5,50 CHF par jour pour se nourrir, se loger et se déplacer. Cette présentation donnera quelques trucs et astuces que le baroudeur solitaire a su utiliser maintes fois afin de sauvegarder son intégrité ! Elle retracera également le parcours épique réalisé par Nicolas Kernen et son sac à dos comme seule maison (et compagnon). Tout au long du chemin, il participe à certaines actions pour la préservation de la planète et d’aide à son prochain. Le public aura l'opportunité de voir la réalité des habitants des régions lointaines et inconnues, par-delà ce que les médias et les autorités disent. Nicolas dévoilera également le secret qui lui a permis de dormir gratuitement dans des hôtels au Kazakhstan et au Laos, dans des demeures luxueuses en Nouvelle-Zélande ou encore d’être invité dans un mariage grandiose en Chine. Sans parler des nombreux moments mémorables de ce projet plein de rebondissements!

Inscription : 0324860606

Prix : Entrée libre - collecte

jeudi, 17 juin 2021 de 19:30 à 21:00

Horaires : JE 16 avril 2020

Organisation : CIP - Centre interrégional de perfectionnement

Lieu : Auditorium

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 CIP


-

24.06

2021

Débat AperiCIP - Jeunes dans la rue : pour s’engager ou traîner ?

L’image des jeunes dans la société d’aujourd’hui est paradoxale. D’un côté, il existe une jeunesse désabusée, qui occupe l’espace public, qui ne respecte plus les règles de vie commune, qui ne s’engage pas dans la vie sociale. De l’autre, on constate un fort engagement de la jeunesse dans des causes telles que le changement climatique ou des mouvements comme Libero. Ceux qui s’engagent sont souvent critiques par rapport aux institutions, rejettent les partis politiques, transgressent parfois les lois. Vraiment ? Est-ce que l’engagement des jeunes d’aujourd’hui est si différent de celui du passé ? La période Covid a-t-elle foncièrement changé la donne ? Débat animé par Mme Claudia Nuara, journaliste à TeleBielingue, avec comme invités : Mme Pauline Gueissaz, militante engagée pour les causes climatiques, Sornetan M. Cyprien Louis, plus jeune membre du Conseil du Jura bernois, La Neuveville M. Cyril Alarcon, grapheur, association Face au Mur, Tavannes M. Patrick Tanner, maire de St-Imier En fonction de la situation de la crise du COVID-19, les places pour assister au débat seront limitées. L’entrée est libre - avec ou sans invitation - mais une annonce préalable est indispensable pour des raisons d’organisation. Sur place, toutes les mesures seront prises afin de garantir le respect des règles sanitaires.

+

L’image des jeunes dans la société d’aujourd’hui est paradoxale. D’un côté, il existe une jeunesse désabusée, qui occupe l’espace public, qui ne respecte plus les règles de vie commune, qui ne s’engage pas dans la vie sociale. De l’autre, on constate un fort engagement de la jeunesse dans des causes telles que le changement climatique ou des mouvements comme Libero. Ceux qui s’engagent sont souvent critiques par rapport aux institutions, rejettent les partis politiques, transgressent parfois les lois. Vraiment ? Est-ce que l’engagement des jeunes d’aujourd’hui est si différent de celui du passé ? La période Covid a-t-elle foncièrement changé la donne ? Débat animé par Mme Claudia Nuara, journaliste à TeleBielingue, avec comme invités : Mme Pauline Gueissaz, militante engagée pour les causes climatiques, Sornetan M. Cyprien Louis, plus jeune membre du Conseil du Jura bernois, La Neuveville M. Cyril Alarcon, grapheur, association Face au Mur, Tavannes M. Patrick Tanner, maire de St-Imier En fonction de la situation de la crise du COVID-19, les places pour assister au débat seront limitées. L’entrée est libre - avec ou sans invitation - mais une annonce préalable est indispensable pour des raisons d’organisation. Sur place, toutes les mesures seront prises afin de garantir le respect des règles sanitaires.

Inscription : conseillée 032 486 06 06

Prix : entrée libre

jeudi, 24 juin 2021 de 11:30 à 13:00

Organisation : CIP, telebielingue

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Conférence

24.06

2021

Le sommeil : énigmes et découvertes...

Une conférence de Jacques Aubert, ancien chargé de cours à la Faculté de Médecine de l’Université de Lausanne. Il s’intéressera particulièrement au sommeil et aux nouvelles connaissances concernant ce temps considéré souvent à tort comme « perdu ». En cinquante ans, soit en seulement deux générations, nous avons perdu 1h30 de sommeil par nuit. Toutes les classes d’âge sont concernées par cette étonnante évolution, des enfants aux seniors. Ce temps mystérieux, où « je m’absente de moi-même », occupe normalement environ un tiers de notre vie. Que penser de cette importante et régulière privation de sommeil, si répandue ? Pourquoi survient-elle ? Avec quelles conséquences et quels risques ? Faut-il s’en préoccuper ? Est-ce vraiment nécessaire de remettre du sommeil dans nos vies ? Mais…est-ce seulement possible ? Si oui, comment ? Les progrès récents de la biochimie, des neurosciences et de la neuro-imagerie fonctionnelle nous permettent aujourd’hui de comprendre comment s’organise le sommeil et de savoir ce qui se passe de si important pendant ce temps considéré à tort comme « perdu ». Ces nouvelles données permettent aussi de proposer des stratégies comportementales adaptées à chacun pour améliorer son sommeil en qualité et en quantité !

+

Une conférence de Jacques Aubert, ancien chargé de cours à la Faculté de Médecine de l’Université de Lausanne. Il s’intéressera particulièrement au sommeil et aux nouvelles connaissances concernant ce temps considéré souvent à tort comme « perdu ». En cinquante ans, soit en seulement deux générations, nous avons perdu 1h30 de sommeil par nuit. Toutes les classes d’âge sont concernées par cette étonnante évolution, des enfants aux seniors. Ce temps mystérieux, où « je m’absente de moi-même », occupe normalement environ un tiers de notre vie. Que penser de cette importante et régulière privation de sommeil, si répandue ? Pourquoi survient-elle ? Avec quelles conséquences et quels risques ? Faut-il s’en préoccuper ? Est-ce vraiment nécessaire de remettre du sommeil dans nos vies ? Mais…est-ce seulement possible ? Si oui, comment ? Les progrès récents de la biochimie, des neurosciences et de la neuro-imagerie fonctionnelle nous permettent aujourd’hui de comprendre comment s’organise le sommeil et de savoir ce qui se passe de si important pendant ce temps considéré à tort comme « perdu ». Ces nouvelles données permettent aussi de proposer des stratégies comportementales adaptées à chacun pour améliorer son sommeil en qualité et en quantité !

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre - collecte

jeudi, 24 juin 2021 de 19:30 à 21:00

Organisation : Médiathèque du CIP

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Enfants

03.07

2021

La riche marchande, la jeune Élisa et le trésor venu des Indes

Le public tramelot pourra découvrir un spectacle créé par Nadia Cattoni, chercheuse en langues et littératures indiennes, originaire du village et cette année enseignante à l’école secondaire de Tramelan. Elle a écrit un conte qui s’adresse à un jeune public et qui raconte la transmission du recueil de contes indien Panchatantra de l’Inde à l’Europe. Le contexte … Le fait est peu connu, mais plusieurs contes populaires appartenant au folklore européen trouvent leur origine dans le Panchatantra, qui aurait été composé au VIe siècle par un certain Vishnusharma. Ces contes se sont transmis de culture en culture par la traduction d’une langue à l’autre, en étant sans cesse réinterprétés et réinventés. C’est ainsi que plusieurs des célèbres fables de La Fontaine (1668-1694) sont directement inspirées de Pilpay, sage indien, comme l’auteur le mentionne lui-même. La création … L’association Tchâtak vise à établir des liens entre les cultures sud-asiatiques et européennes. Nadia Cattoni a écrit le texte original, qui mélange mystère et magie. Le récit-cadre La riche marchande, la jeune Élisa et le trésor venu des Indes transporte le spectateur à Venise au milieu du XVIe siècle, alors que la Sérénissime connaît son apogée artistique et produit en italien sa propre version du Panchatantra. La création mélange la forme traditionnelle du récit à voix haute, la danse et le théâtre. Le tout est soutenu par des compositions musicales originales, alliant musique occidentale et musique indienne. Le début de l’histoire … Nous sommes en 1552, à Venise. La Signora Grimani, héritière d’une riche dynastie marchande de la Cité des Doges fait les cent pas sur les quais. Son bateau, chargé de marchandises précieuses qui ne se trouvent qu’en Orient, doit revenir aujourd’hui de son comptoir situé en Méditerranée. Elle est à la fois anxieuse et impatiente de savoir si la cargaison lui réserve de belles surprises. Lorsqu’à l’horizon elle aperçoit, sortant de la brume qui s’attarde sur la lagune, la proue du bateau, l’excitation est à son comble.

+

Le public tramelot pourra découvrir un spectacle créé par Nadia Cattoni, chercheuse en langues et littératures indiennes, originaire du village et cette année enseignante à l’école secondaire de Tramelan. Elle a écrit un conte qui s’adresse à un jeune public et qui raconte la transmission du recueil de contes indien Panchatantra de l’Inde à l’Europe. Le contexte … Le fait est peu connu, mais plusieurs contes populaires appartenant au folklore européen trouvent leur origine dans le Panchatantra, qui aurait été composé au VIe siècle par un certain Vishnusharma. Ces contes se sont transmis de culture en culture par la traduction d’une langue à l’autre, en étant sans cesse réinterprétés et réinventés. C’est ainsi que plusieurs des célèbres fables de La Fontaine (1668-1694) sont directement inspirées de Pilpay, sage indien, comme l’auteur le mentionne lui-même. La création … L’association Tchâtak vise à établir des liens entre les cultures sud-asiatiques et européennes. Nadia Cattoni a écrit le texte original, qui mélange mystère et magie. Le récit-cadre La riche marchande, la jeune Élisa et le trésor venu des Indes transporte le spectateur à Venise au milieu du XVIe siècle, alors que la Sérénissime connaît son apogée artistique et produit en italien sa propre version du Panchatantra. La création mélange la forme traditionnelle du récit à voix haute, la danse et le théâtre. Le tout est soutenu par des compositions musicales originales, alliant musique occidentale et musique indienne. Le début de l’histoire … Nous sommes en 1552, à Venise. La Signora Grimani, héritière d’une riche dynastie marchande de la Cité des Doges fait les cent pas sur les quais. Son bateau, chargé de marchandises précieuses qui ne se trouvent qu’en Orient, doit revenir aujourd’hui de son comptoir situé en Méditerranée. Elle est à la fois anxieuse et impatiente de savoir si la cargaison lui réserve de belles surprises. Lorsqu’à l’horizon elle aperçoit, sortant de la brume qui s’attarde sur la lagune, la proue du bateau, l’excitation est à son comble.

Inscription : vivement souhaitée 0324860606

Prix : entrée libre - collecte

samedi, 3 juillet 2021 à 17:00

Organisation : CIP - culture

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Musique

04.07

2021

Récital piano - flûte

Christian Delafontaine flûtiste Christian Chamorel pianiste W-A MOZART 1756-1791 Sonate en Sol Majeur K.379 pour flûte et piano Adagio - Allegro - Thema con variazioni Felix MENDELSSOHN 1809 - 1847 Rondo Capriccioso op 14 pour piano Arthur FOOTE 1853 - 1937 Trois pièces op 31 pour flûte et piano Aubade villageoise - Mélodie - Pastorale Francisco LOPEZ-MARTIN Mangata - Reflets de la lune dans le ruisseau (2018) pour flûte Mel BONIS 1858 - 1937 Sonate pour flûte et piano Andantino con moto - Scherzo vivace - Adagio - Finale moderato

+

Christian Delafontaine flûtiste Christian Chamorel pianiste W-A MOZART 1756-1791 Sonate en Sol Majeur K.379 pour flûte et piano Adagio - Allegro - Thema con variazioni Felix MENDELSSOHN 1809 - 1847 Rondo Capriccioso op 14 pour piano Arthur FOOTE 1853 - 1937 Trois pièces op 31 pour flûte et piano Aubade villageoise - Mélodie - Pastorale Francisco LOPEZ-MARTIN Mangata - Reflets de la lune dans le ruisseau (2018) pour flûte Mel BONIS 1858 - 1937 Sonate pour flûte et piano Andantino con moto - Scherzo vivace - Adagio - Finale moderato

Inscription : 078 762 75 80

Prix : 20 CH / 15 CHF / 10 CHF

dimanche, 4 juillet 2021 de 17:00 à 18:30

Organisation : Groupe d'animation Agora

Lieu : Eglise protestante

Adresse : Grand-Rue 146 - 2720 Tramelan


-

05.07 16.08

2021

Yoga en plein-air

Yoga en plein air durant la période estivale. Les lundis de 9h15 à 10h30 Se munir d'un tapis Ouvert à tous, sans connaissances préalables et sans inscription. La recette sera versé à une association dont le nom n'est pas encore connu.

+

Yoga en plein air durant la période estivale. Les lundis de 9h15 à 10h30 Se munir d'un tapis Ouvert à tous, sans connaissances préalables et sans inscription. La recette sera versé à une association dont le nom n'est pas encore connu.

Inscription : pas nécessaire, renseignements 077 406 44 51

Prix : 5.- recommandé

Date de début : 05.07.2021 à 09:15

Date de fin : 16.08.2021 à 10:30

Horaires : 9h15-10h30

Organisation : Anouck Glauser

Lieu : CIP, place de volleyball

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Exposition

09.07 11.09

2021

Rencontre photographique

En raison du COVID, la 5e édition de la Rencontre Photographique a été maintes fois reportée. Mais elle sera d'autant plus attendue. Le cadre de création de l’exposition 2020 est singulier. Il est composé de frises qui s’inspirent des « cadavres exquis ». Ce jeu graphique ou d’écriture consiste à composer une phrase, un dessin, une histoire par plusieurs personnes, sans qu’aucune d’elles de puisse tenir compte de la collaboration des précédentes. Il a été inventé par le mouvement des surréalistes, en particulier Jacques Prévert. 60 photographes et dessinateurs ont participé à ce jeu original et une dizaine de chaînes ont été constituées. Certaines sont exclusivement photographiques ou graphiques, d’autres mixtes. Il y a aussi une chaîne « libre » en ligne. Des dessinateurs du festival BD Tramlabulle ont composé une chaîne uniquement sous forme de dessins. Une classe d’école de Bévilard s’est prêtée au jeu ainsi que des requérants d’asile de la région. L’ensemble ne représente pas moins de 210 photographies ou dessins. Ce projet reste fidèle aux vocations premières de l’association Rencontre Photographique. Il permet à chacun(e) de participer à un événement culturel d’importance à travers une performance collective. Le but est aussi de permettre la rencontre en organisant une soirée de vernissage durant laquelle conférences et présentations génèrent contacts et discussions. Une publication permet de prolonger cette exposition sur le papier et dans le temps. Les photographes et dessinateurs participants : Fazelrahman Abdullah, Sonceboz Elias Affolter, Valbirse Kofi Agegee, Tramelan Timeo Akiki, Valbirse Cyril Alarcon, Tavannes Vanessa Alemanni, Courrendlin Yousuf Azimi, Moutier Yann Béguelin, Les Breuleux Nicolas Béguin, Delémont Mossi Bigirimana, Reconvilier Flavy Bigler, Valbirse Romain Bigler, Malleray Joseph Biniam, Tramelan Emily Bucher, Valbirse Nicolas Burkhalter, Gléresse Julien Cachemaille, Yvonnand Isabelle Cerf, Porrentruy Mathieu Chollet, Berne Pal Degomme, Forel Denis Detournay, Valdoie – F Michaël Diacon, Cortébert Soran Dilo, Tramelan Jean-Robert Drougard, Reconvilier Catherine Frei, Court Michel Gafner, Delémont Nadia Gagnebin, La Chaux-de-Fonds Merlin Gousset, Valbirse Nathalie Gür, Meyrin Freshta Haidari, Reconvilier Nowruz Hasan, Valbirse Suzanne Houriet, Court Olivier Jaquet – La Puce, Genève Jules Jost, Valbirse Ayla Knellwolf, Valbirse Vincent L’Epée, Neuchâtel Anna L’Hostis, Epalinges Catie Liechti, Tramelan Raphaël Liechti, Tavannes Thomas Loosli, Tramelan Gillian Lüthi, Bienne Tony Marchand, Bienne Jocelyne Mulanga-Mutombo, Tramelan David Nindorera, Valbirse Isabelle Petignat Berry, Delémont Anne Renaud et Jacques Méry, La Spatule, Berne Nathalie Salardaine Trimbach, Tramelan Muriel Schüpbach, Moutier Cindy Sommer, Les Reussilles Victoria Suppan, St-Imier Nathalie Suter, Orpond Alexia Tantardini-Sutterlet, Villars-sur-Fontenais Ghidewon Tekleab, Tramelan Catalina Uzzo, Valbirse Jordane Vincenzi, Tavannes Christian Voirol – Crigou, Tavannes Magali Von Ballmoos, Nidau Pierre Von Ballmoos, Nidau Hugues Vuilleumier, Le Pont Déroulement du vernissage : 18h00 Ouverture de l’exposition et partie officielle, intervention de Carine Bassin, conseillère municipale, Tramelan 18h30 Cadavre exquis musical 19h00 à 22h00 cadavre exquis gustatif 19h00 à 22h00 présentation des différents cadavres exquis 20h30 cadavre exquis musical CADAVRE EXQUIS GUSTATIF : Le restaurant du CIP vous propose de 19h à 22h : Sélection de grillades, pommes frites CHF 12.- à 18.- Buffet de salades et antipasti CHF 7.- / 14.- Choix de desserts et glaces CADAVRE EXQUIS MUSICAL Victor Garcia Valdivia et ses musiciens proposent des improvisations en partant d’un rythme donné par un spectateur. Victor Garcia Valdivia est un musicien batteur et percussionniste né à La Havane (Cuba). Sa passion de musique et de rythmes le conduit jusqu’en Suisse où il entame sa carrière de professeur de musique tout en intégrant différentes formations. Habitant de Tramelan depuis trois ans, il continue son parcours en collaborant avec différents artistes régionaux (Thomas Loosli, Colour of Rice, Afra Kane, …).

+

En raison du COVID, la 5e édition de la Rencontre Photographique a été maintes fois reportée. Mais elle sera d'autant plus attendue. Le cadre de création de l’exposition 2020 est singulier. Il est composé de frises qui s’inspirent des « cadavres exquis ». Ce jeu graphique ou d’écriture consiste à composer une phrase, un dessin, une histoire par plusieurs personnes, sans qu’aucune d’elles de puisse tenir compte de la collaboration des précédentes. Il a été inventé par le mouvement des surréalistes, en particulier Jacques Prévert. 60 photographes et dessinateurs ont participé à ce jeu original et une dizaine de chaînes ont été constituées. Certaines sont exclusivement photographiques ou graphiques, d’autres mixtes. Il y a aussi une chaîne « libre » en ligne. Des dessinateurs du festival BD Tramlabulle ont composé une chaîne uniquement sous forme de dessins. Une classe d’école de Bévilard s’est prêtée au jeu ainsi que des requérants d’asile de la région. L’ensemble ne représente pas moins de 210 photographies ou dessins. Ce projet reste fidèle aux vocations premières de l’association Rencontre Photographique. Il permet à chacun(e) de participer à un événement culturel d’importance à travers une performance collective. Le but est aussi de permettre la rencontre en organisant une soirée de vernissage durant laquelle conférences et présentations génèrent contacts et discussions. Une publication permet de prolonger cette exposition sur le papier et dans le temps. Les photographes et dessinateurs participants : Fazelrahman Abdullah, Sonceboz Elias Affolter, Valbirse Kofi Agegee, Tramelan Timeo Akiki, Valbirse Cyril Alarcon, Tavannes Vanessa Alemanni, Courrendlin Yousuf Azimi, Moutier Yann Béguelin, Les Breuleux Nicolas Béguin, Delémont Mossi Bigirimana, Reconvilier Flavy Bigler, Valbirse Romain Bigler, Malleray Joseph Biniam, Tramelan Emily Bucher, Valbirse Nicolas Burkhalter, Gléresse Julien Cachemaille, Yvonnand Isabelle Cerf, Porrentruy Mathieu Chollet, Berne Pal Degomme, Forel Denis Detournay, Valdoie – F Michaël Diacon, Cortébert Soran Dilo, Tramelan Jean-Robert Drougard, Reconvilier Catherine Frei, Court Michel Gafner, Delémont Nadia Gagnebin, La Chaux-de-Fonds Merlin Gousset, Valbirse Nathalie Gür, Meyrin Freshta Haidari, Reconvilier Nowruz Hasan, Valbirse Suzanne Houriet, Court Olivier Jaquet – La Puce, Genève Jules Jost, Valbirse Ayla Knellwolf, Valbirse Vincent L’Epée, Neuchâtel Anna L’Hostis, Epalinges Catie Liechti, Tramelan Raphaël Liechti, Tavannes Thomas Loosli, Tramelan Gillian Lüthi, Bienne Tony Marchand, Bienne Jocelyne Mulanga-Mutombo, Tramelan David Nindorera, Valbirse Isabelle Petignat Berry, Delémont Anne Renaud et Jacques Méry, La Spatule, Berne Nathalie Salardaine Trimbach, Tramelan Muriel Schüpbach, Moutier Cindy Sommer, Les Reussilles Victoria Suppan, St-Imier Nathalie Suter, Orpond Alexia Tantardini-Sutterlet, Villars-sur-Fontenais Ghidewon Tekleab, Tramelan Catalina Uzzo, Valbirse Jordane Vincenzi, Tavannes Christian Voirol – Crigou, Tavannes Magali Von Ballmoos, Nidau Pierre Von Ballmoos, Nidau Hugues Vuilleumier, Le Pont Déroulement du vernissage : 18h00 Ouverture de l’exposition et partie officielle, intervention de Carine Bassin, conseillère municipale, Tramelan 18h30 Cadavre exquis musical 19h00 à 22h00 cadavre exquis gustatif 19h00 à 22h00 présentation des différents cadavres exquis 20h30 cadavre exquis musical CADAVRE EXQUIS GUSTATIF : Le restaurant du CIP vous propose de 19h à 22h : Sélection de grillades, pommes frites CHF 12.- à 18.- Buffet de salades et antipasti CHF 7.- / 14.- Choix de desserts et glaces CADAVRE EXQUIS MUSICAL Victor Garcia Valdivia et ses musiciens proposent des improvisations en partant d’un rythme donné par un spectateur. Victor Garcia Valdivia est un musicien batteur et percussionniste né à La Havane (Cuba). Sa passion de musique et de rythmes le conduit jusqu’en Suisse où il entame sa carrière de professeur de musique tout en intégrant différentes formations. Habitant de Tramelan depuis trois ans, il continue son parcours en collaborant avec différents artistes régionaux (Thomas Loosli, Colour of Rice, Afra Kane, …).

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre

Date de début : 09.07.2021

Date de fin : 11.09.2021

Horaires : Vernissage et fête de la photo le vendredi 9 juillet 2021 à 18h00, exposition ouverte du LU au VE de 9h à 20h et les SA de 15 à 20h

Organisation : Association Rencontre Photographique

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Conférence

25.08

2021

L'arme du pétrole dans la géostratégie mondiale, de la fin de XXe siècle à nous jours

Nicolas Rousseau, essayiste et écrivain donnera une conférence sur l’impact du pétrole sur la politique mondiale. La plupart des tensions dans le monde d’aujourd’hui sont liés à son exploitation. L’occasion aussi de faire le point sur les difficultés à développer des stratégies de substitution à cette énergie fossile. La présente conférence vise à démontrer que depuis le début du XXe siècle jusqu’à nos jours, la recherche du pétrole a joué un rôle crucial dans l’évolution même des relations internationales. Son extraction, sa possession, son commerce, autant de facteurs qui ont lourdement pesé sur la politique des grands Etats du monde moderne, à commencer par les Etats-Unis, la Russie puis plus récemment la Chine. Matière première encore aujourd’hui indispensable au développement et à la prospérité du monde industriel, il a même constitué une arme aux mains de certaines puissances, notamment lors de la crise de 1973, qui a vu son prix s’envoler, avec des conséquences considérables sur l’évolution même des économies occidentales. Et encore aujourd’hui, il est au cœur de certaines rivalités qui agitent les pays arabo-musulmans. La plupart des conflits récents lui sont liés ; les différentes guerres qui ont agité et agitent encore le Moyen Orient, les interventions des dirigeants russes dans et hors de leur sphère d’influence, l’expansionnisme turc et même les tensions actuelles entre les Etats-Unis et la Chine. La politique étrangère de l’Union européenne dépend aussi largement des aléas de ce commerce pétrolier. Enfin, la plupart des Etats hésitant à développer des stratégies de substitution à cette énergie fossile, par le pétrole s’expliquent aussi les difficultés de la communauté internationale à adopter des mesures fermes en matière d’environnement, notamment contre le réchauffement climatique et pour la protection des zones de la planète encore préservées. Nicolas Rousseau est docteur ès lettres, essayiste et écrivain.

+

Nicolas Rousseau, essayiste et écrivain donnera une conférence sur l’impact du pétrole sur la politique mondiale. La plupart des tensions dans le monde d’aujourd’hui sont liés à son exploitation. L’occasion aussi de faire le point sur les difficultés à développer des stratégies de substitution à cette énergie fossile. La présente conférence vise à démontrer que depuis le début du XXe siècle jusqu’à nos jours, la recherche du pétrole a joué un rôle crucial dans l’évolution même des relations internationales. Son extraction, sa possession, son commerce, autant de facteurs qui ont lourdement pesé sur la politique des grands Etats du monde moderne, à commencer par les Etats-Unis, la Russie puis plus récemment la Chine. Matière première encore aujourd’hui indispensable au développement et à la prospérité du monde industriel, il a même constitué une arme aux mains de certaines puissances, notamment lors de la crise de 1973, qui a vu son prix s’envoler, avec des conséquences considérables sur l’évolution même des économies occidentales. Et encore aujourd’hui, il est au cœur de certaines rivalités qui agitent les pays arabo-musulmans. La plupart des conflits récents lui sont liés ; les différentes guerres qui ont agité et agitent encore le Moyen Orient, les interventions des dirigeants russes dans et hors de leur sphère d’influence, l’expansionnisme turc et même les tensions actuelles entre les Etats-Unis et la Chine. La politique étrangère de l’Union européenne dépend aussi largement des aléas de ce commerce pétrolier. Enfin, la plupart des Etats hésitant à développer des stratégies de substitution à cette énergie fossile, par le pétrole s’expliquent aussi les difficultés de la communauté internationale à adopter des mesures fermes en matière d’environnement, notamment contre le réchauffement climatique et pour la protection des zones de la planète encore préservées. Nicolas Rousseau est docteur ès lettres, essayiste et écrivain.

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre - collecte

mercredi, 25 août 2021 de 19:30 à 00:00

Organisation : Médiathèque du CIP

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-

Manifestations phares

Aucune manifestions n'est mise en avant.