26.10 30.04

2020

COVID-19 - le point sur les manifestations

Voici les manifestations annulées : La conférence de Pascal Bourquin, La vie en jaune, prévue le 21 avril est reportée au mercredi 9 mars 2022 Les activités Né pour Lire d'avril et mai sont annulées La soirée de scrabble du mois de mai est annulée L'exposition "Orient-Omnibus" de pascale Jaquet et Olivier Noaillon aura lieu comme prévu dès le 9 avril. Pour l'instant, les autres manifestations sont maintenues

+

Voici les manifestations annulées : La conférence de Pascal Bourquin, La vie en jaune, prévue le 21 avril est reportée au mercredi 9 mars 2022 Les activités Né pour Lire d'avril et mai sont annulées La soirée de scrabble du mois de mai est annulée L'exposition "Orient-Omnibus" de pascale Jaquet et Olivier Noaillon aura lieu comme prévu dès le 9 avril. Pour l'instant, les autres manifestations sont maintenues

Inscription : 0324860606

Prix : -

Date de début : 26.10.2020

Date de fin : 30.04.2021

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Exposition

29.03 18.04

2021

Musée du ski

Geiser-Sports à Tramelan présente son musée du ski L’idée est d’offrir une possibilité de visiter un musée à la population de Tramelan et environs durant les vacances de Pâques. Le musée du ski Geiser présente l’histoire de ce sport de 1900 à 2000. 200 skis, 100 chaussures et 150 affiches permettent aux visiteurs de se projeter dans l’évolution du ski du siècle dernier. Point d’orgue de l’exposition est la collection fabriquée par Christian Geiser à La Tanne, qui produisait jusqu’à 200 paires de skis par saison jusqu’aux années 50.

+

Geiser-Sports à Tramelan présente son musée du ski L’idée est d’offrir une possibilité de visiter un musée à la population de Tramelan et environs durant les vacances de Pâques. Le musée du ski Geiser présente l’histoire de ce sport de 1900 à 2000. 200 skis, 100 chaussures et 150 affiches permettent aux visiteurs de se projeter dans l’évolution du ski du siècle dernier. Point d’orgue de l’exposition est la collection fabriquée par Christian Geiser à La Tanne, qui produisait jusqu’à 200 paires de skis par saison jusqu’aux années 50.

Inscription : 0324860606

Prix : Entrée libre

Date de début : 29.03.2021

Date de fin : 18.04.2021

Horaires : du lundi au vendredi de 8H00 à 20H00 et les samedi, dimanche et jours fériés de 14H00 à 18H00.

Organisation : Geiser-Sport

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Exposition

09.04 21.05

2021

Exposition de photographies Orient-Omnibus

Photographes : Pascale Jaquet et Olivier Noaillon Depuis l’automne 2016 à la fin de l’été 2018, Pascale Jaquet et Olivier Noaillon ont accompli un voyage à travers l’Asie et l’Afrique du Nord. C’est le sixième périple qu’ils effectuent, essentiellement tourné vers le continent asiatique. Ces six voyages mis bout à bout comptabilisent dix années (!) à découvrir d’autres cultures. Cette fois-ci, l’aventure les a menés vers le Maroc, la Tunisie, la Palestine, le Japon, l’Arménie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et la Mongolie. Ils sont également retournés dans un certain nombre de pays devenus familiers et incontournables : l’Inde, la Malaisie, le Népal, Singapour, le Sri Lanka, la Thaïlande, la Turquie… À travers l’exposition présentée au CIP, les voyageurs-photographes donnent un aperçu de leur périple. Le fil rouge de la présentation des images n’est pas géographique, mais plutôt thématique (les gens, les religions, l'architecture, les sites, les paysages, etc... ) et technique (prises de vues simples, panoramiques, anaglyphes). Les photographes Pascale Jaquet est née en 1964, à Tramelan. Elle effectue une Licence ès sciences politiques à Neuchâtel. Elle pratique la photographie depuis 1991 et est journaliste au Quotidien Jurassien. Olivier Noaillon est né en 1954 à Antony (France). Après des études d’architecture à Paris, il s’établit aux Franches-Montagnes dès 1981. Il pratique la photographie depuis 1971 et a longtemps travaillé dans ce domaine aux services d’archéologie et de paléontologie du canton du Jura. Il collabore depuis 2018 au Quotidien Jurassien, toujours en tant que photographe. Le couple a de nombreuses expositions de photographies à son actif. La Galerie du Soleil à Saignelégier dès 1992, Le Noirmont, St-Imier et le CIP à Tramelan. Ils ont participé également à plusieurs expositions collectives.

+

Photographes : Pascale Jaquet et Olivier Noaillon Depuis l’automne 2016 à la fin de l’été 2018, Pascale Jaquet et Olivier Noaillon ont accompli un voyage à travers l’Asie et l’Afrique du Nord. C’est le sixième périple qu’ils effectuent, essentiellement tourné vers le continent asiatique. Ces six voyages mis bout à bout comptabilisent dix années (!) à découvrir d’autres cultures. Cette fois-ci, l’aventure les a menés vers le Maroc, la Tunisie, la Palestine, le Japon, l’Arménie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et la Mongolie. Ils sont également retournés dans un certain nombre de pays devenus familiers et incontournables : l’Inde, la Malaisie, le Népal, Singapour, le Sri Lanka, la Thaïlande, la Turquie… À travers l’exposition présentée au CIP, les voyageurs-photographes donnent un aperçu de leur périple. Le fil rouge de la présentation des images n’est pas géographique, mais plutôt thématique (les gens, les religions, l'architecture, les sites, les paysages, etc... ) et technique (prises de vues simples, panoramiques, anaglyphes). Les photographes Pascale Jaquet est née en 1964, à Tramelan. Elle effectue une Licence ès sciences politiques à Neuchâtel. Elle pratique la photographie depuis 1991 et est journaliste au Quotidien Jurassien. Olivier Noaillon est né en 1954 à Antony (France). Après des études d’architecture à Paris, il s’établit aux Franches-Montagnes dès 1981. Il pratique la photographie depuis 1971 et a longtemps travaillé dans ce domaine aux services d’archéologie et de paléontologie du canton du Jura. Il collabore depuis 2018 au Quotidien Jurassien, toujours en tant que photographe. Le couple a de nombreuses expositions de photographies à son actif. La Galerie du Soleil à Saignelégier dès 1992, Le Noirmont, St-Imier et le CIP à Tramelan. Ils ont participé également à plusieurs expositions collectives.

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre

Date de début : 09.04.2021 à 18:00

Date de fin : 21.05.2021 à 20:00

Horaires : du LU au VE de 8h à 20h, SA de 14h30 à 20h. DI FERME / Les artistes seront présents le VE 9 avril de 16h à 20h, les SA jusqu’au 15 mai de 14h30 à 17h30 et le VE 21 mai de 15h à 18h.

Organisation : CIP-Culture

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Conférence

06.05

2021

Les cuirs médiévaux de Saint-Ursanne

Conférence de Karine Marchand, responsable des fouilles archéologiques du site de Saint-Ursanne, Vieille-Ville ; Ursule Babey, responsable scientifique des fouilles archéologiques du site de Saint-Ursanne, Vieille-Ville, Section d’archéologie et paléontologie, Office de la culture, République et Canton du Jura. La conférence s’intéressera particulièrement à la petite ville médiévale de St-Ursanne. Dans le cadre de travaux de génie civil, des fouilles ont été entreprises. Des trouvailles particulièrement intéressantes ont pu être faite grâce aux conditions idéales qui ont permis la conservation de matériaux organiques. C’est un nouvel éclairage sur l’histoire de la ville et de la région qui s’ouvre. Une histoire que nous racontent deux responsables des fouilles archéologiques Karine Marchand et Ursule Babey. Un éclairage particulier sur l’archéologie des cuirs sera donné par le couple Maquita et Serge Volken, deux spécialistes internationaux du domaine. Les fouilles archéologiques associées au renouvellement des canalisations et à la pose du thermoréseau en vieille ville de Saint-Ursanne ouvrent une nouvelle page dans les connaissances au sujet de la petite cité médiévale. Depuis l’été 2016, les rues de la localité sont explorées une à une à l’aune des tranchées du génie civil. Grâce au Doubs et à sa nappe phréatique, des conditions propices à la conservation des matériaux organiques ont conduit à la découverte d’une variété inédite d’objets de la vie quotidienne, rarement observée dans le canton du Jura, tels qu’objets en cuir, vaisselle et constructions en bois, voire fragments textiles. L’exemple de trouvaille la plus emblématique est la petite chaussure d’enfant en cuir décoré, découverte en mai 2019 et dont la révélation sur internet a suscité un tel engouement que le monde entier en a pris connaissance en une seule journée ! Les fouilles sont en cours et devraient se terminer au début de l’été. Après la phase de terrain, les archéologues vont poursuivre leur enquête minutieuse en laboratoire. Outre les vestiges organiques, quantités d’autres objets et structures apportent un nouvel éclairage sur la ville du Clos-du-Doubs dont l’histoire est d’ores et déjà plus longue que prévue, plusieurs traces de l’époque romaine ayant été mises au jour. L’archéologie du cuir, deux spécialistes internationaux : Le couple Marquita et Serge Volken est une adresse incontournable en ce qui concerne l’archéologie du cuir. Depuis la création en 1993 de l’unique centre de recherche dans ce domaine et l’inauguration du musée de la chaussure à Lausanne en 2003, plus de 100 rapports et publications scientifiques ont vu le jour. Selon la maxime « ce que je fais je comprends », on ne se contente pas seulement de l’étude, on y ajoute la mise en pratique en reconstituant les objets avec les outils et moyens techniques disponibles aux époques respectives, contribuant ainsi aussi à un patrimoine immatériel, celui du savoir-faire. Dr. Marquita Volken est une spécialiste au niveau mondial en ce qui concerne l’archéologie du cuir et des chaussures, branche hautement spécialisée appelée la calcéologie. Après des études en histoire de l’art et arts appliqués aux Etats-Unis (Idaho State University), elle reprend ses études en archéologie à l’Université de Lausanne où elle termine avec un doctorat impliquant 15 années de recherches condensées dans un ouvrage de plus de 300 pages. Serge Volken est un artisan autodidacte bien connu dans la scène internationale, spécialisé dans diverses techniques traditionnelles de la décoration et de la sculpture sur cuir. Son caractère d’artisan-explorateur confectionnant des pièces uniques, ainsi que sa volonté de partage lui a valu en tant que premier du continent européen d’obtenir le prix Stohlman en 2017, plus haute distinction aux Etats-Unis dans ce domaine, prix remis pour l’œuvre d’un vie. Alors qu’il qualifie son épouse de déesse de la chaussure ancienne, il se contente de se définir en tant que son assistant se réservant le titre de grand prêtre

+

Conférence de Karine Marchand, responsable des fouilles archéologiques du site de Saint-Ursanne, Vieille-Ville ; Ursule Babey, responsable scientifique des fouilles archéologiques du site de Saint-Ursanne, Vieille-Ville, Section d’archéologie et paléontologie, Office de la culture, République et Canton du Jura. La conférence s’intéressera particulièrement à la petite ville médiévale de St-Ursanne. Dans le cadre de travaux de génie civil, des fouilles ont été entreprises. Des trouvailles particulièrement intéressantes ont pu être faite grâce aux conditions idéales qui ont permis la conservation de matériaux organiques. C’est un nouvel éclairage sur l’histoire de la ville et de la région qui s’ouvre. Une histoire que nous racontent deux responsables des fouilles archéologiques Karine Marchand et Ursule Babey. Un éclairage particulier sur l’archéologie des cuirs sera donné par le couple Maquita et Serge Volken, deux spécialistes internationaux du domaine. Les fouilles archéologiques associées au renouvellement des canalisations et à la pose du thermoréseau en vieille ville de Saint-Ursanne ouvrent une nouvelle page dans les connaissances au sujet de la petite cité médiévale. Depuis l’été 2016, les rues de la localité sont explorées une à une à l’aune des tranchées du génie civil. Grâce au Doubs et à sa nappe phréatique, des conditions propices à la conservation des matériaux organiques ont conduit à la découverte d’une variété inédite d’objets de la vie quotidienne, rarement observée dans le canton du Jura, tels qu’objets en cuir, vaisselle et constructions en bois, voire fragments textiles. L’exemple de trouvaille la plus emblématique est la petite chaussure d’enfant en cuir décoré, découverte en mai 2019 et dont la révélation sur internet a suscité un tel engouement que le monde entier en a pris connaissance en une seule journée ! Les fouilles sont en cours et devraient se terminer au début de l’été. Après la phase de terrain, les archéologues vont poursuivre leur enquête minutieuse en laboratoire. Outre les vestiges organiques, quantités d’autres objets et structures apportent un nouvel éclairage sur la ville du Clos-du-Doubs dont l’histoire est d’ores et déjà plus longue que prévue, plusieurs traces de l’époque romaine ayant été mises au jour. L’archéologie du cuir, deux spécialistes internationaux : Le couple Marquita et Serge Volken est une adresse incontournable en ce qui concerne l’archéologie du cuir. Depuis la création en 1993 de l’unique centre de recherche dans ce domaine et l’inauguration du musée de la chaussure à Lausanne en 2003, plus de 100 rapports et publications scientifiques ont vu le jour. Selon la maxime « ce que je fais je comprends », on ne se contente pas seulement de l’étude, on y ajoute la mise en pratique en reconstituant les objets avec les outils et moyens techniques disponibles aux époques respectives, contribuant ainsi aussi à un patrimoine immatériel, celui du savoir-faire. Dr. Marquita Volken est une spécialiste au niveau mondial en ce qui concerne l’archéologie du cuir et des chaussures, branche hautement spécialisée appelée la calcéologie. Après des études en histoire de l’art et arts appliqués aux Etats-Unis (Idaho State University), elle reprend ses études en archéologie à l’Université de Lausanne où elle termine avec un doctorat impliquant 15 années de recherches condensées dans un ouvrage de plus de 300 pages. Serge Volken est un artisan autodidacte bien connu dans la scène internationale, spécialisé dans diverses techniques traditionnelles de la décoration et de la sculpture sur cuir. Son caractère d’artisan-explorateur confectionnant des pièces uniques, ainsi que sa volonté de partage lui a valu en tant que premier du continent européen d’obtenir le prix Stohlman en 2017, plus haute distinction aux Etats-Unis dans ce domaine, prix remis pour l’œuvre d’un vie. Alors qu’il qualifie son épouse de déesse de la chaussure ancienne, il se contente de se définir en tant que son assistant se réservant le titre de grand prêtre

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre - collecte

jeudi, 6 mai 2021 de 19:30 à 21:00

Organisation : CIP, commune de Tramelan, société jurassienne d'émulation

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Conférence

19.05

2021

La nécropole de Tramelan

Lors de la construction du quartier d’habitation du Crêt-Georges Est à Tramelan en 2006, des squelettes ont été mis au jour. Cet événement inattendu a intrigué la population et les archéologues. Depuis lors, les investigations ont permis d’estimer la grandeur de la communauté et de remonter aux premiers habitants de la vallée de la Trame et plus largement du peuplement des hautes vallées du Jura bernois. Christiane Kissling, collaboratrice scientifique au service archéologique du canton de Berne sera la conférencière du jour. Au cours des fouilles archéologiques qui ont eu lieu en 2006 et 2008 une quarantaine de tombes mérovingiennes ont pu être examinées par le Service archéologique. La nécropole se situait dans le quartier du Crêt-Georges Est, dans un terrain en forte pente, assez inhabituel pour un tel site du Haut Moyen Âge. Les sépultures étaient aménagées en pleine terre à des profondeurs variables avec un entourage partiel ou complet de pierres. Plusieurs inhumations reposaient sur des sépultures antérieures. Les tombes qui ont livré des objets de parure sont rares. D’après les analyses anthropologiques et démographiques, il est possible d’estimer la grandeur de la communauté et la taille du village. La vallée de la Trame se trouve à l’écart de la voie romaine transjurane qui relie le Plateau suisse à l’Ajoie par le col de Pierre-Pertuis. Ainsi l’occupation de la vallée remonterait au début du Moyen Âge, comme le suggère la nécropole de Tramelan qui en constitue le témoignage le plus ancien. A l’origine la conférence faisait partie d’un cycle organisé par la commune de Tramelan, la Société jurassienne d’Émulation et le CIP. Elle avait été annulée en raison du COVID. Elle sera complétée par une intervention de Christophe Gerber qui parlera des premières découvertes lors de fouilles qui ont eu lieu derrière l’église protestante de Tramelan en 2020.

+

Lors de la construction du quartier d’habitation du Crêt-Georges Est à Tramelan en 2006, des squelettes ont été mis au jour. Cet événement inattendu a intrigué la population et les archéologues. Depuis lors, les investigations ont permis d’estimer la grandeur de la communauté et de remonter aux premiers habitants de la vallée de la Trame et plus largement du peuplement des hautes vallées du Jura bernois. Christiane Kissling, collaboratrice scientifique au service archéologique du canton de Berne sera la conférencière du jour. Au cours des fouilles archéologiques qui ont eu lieu en 2006 et 2008 une quarantaine de tombes mérovingiennes ont pu être examinées par le Service archéologique. La nécropole se situait dans le quartier du Crêt-Georges Est, dans un terrain en forte pente, assez inhabituel pour un tel site du Haut Moyen Âge. Les sépultures étaient aménagées en pleine terre à des profondeurs variables avec un entourage partiel ou complet de pierres. Plusieurs inhumations reposaient sur des sépultures antérieures. Les tombes qui ont livré des objets de parure sont rares. D’après les analyses anthropologiques et démographiques, il est possible d’estimer la grandeur de la communauté et la taille du village. La vallée de la Trame se trouve à l’écart de la voie romaine transjurane qui relie le Plateau suisse à l’Ajoie par le col de Pierre-Pertuis. Ainsi l’occupation de la vallée remonterait au début du Moyen Âge, comme le suggère la nécropole de Tramelan qui en constitue le témoignage le plus ancien. A l’origine la conférence faisait partie d’un cycle organisé par la commune de Tramelan, la Société jurassienne d’Émulation et le CIP. Elle avait été annulée en raison du COVID. Elle sera complétée par une intervention de Christophe Gerber qui parlera des premières découvertes lors de fouilles qui ont eu lieu derrière l’église protestante de Tramelan en 2020.

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre - collecte

mercredi, 19 mai 2021 de 19:30 à 21:00

Organisation : Médiathèque du CIP

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Conférence

20.05

2021

Projection - table ronde "nos hôtes"

Les mécanismes de l’entraide solidaire avec les migrants en France et en Suisse La question des migrations est au coeur de l’Agenda 2030 et de ses 17 objectifs de développement durable (ODD) ratifiés en 2015 par les membres de l’Organisation des Nations Unies. Si aucun objectif ne lui est exclusivement dédié, 11 d’entre eux contiennent des cibles et indicateurs portant sur la gestion des migrations ou les mobilités. Celles-ci apparaissent également à travers l’impératif « ne laisser personne de côté » qui impose une attention particulière aux migrants, réfugiés, déplacés et demandeurs d’asile. L’Agenda 2030 intègre de manière explicite ces enjeux à travers les cibles des Objectifs de développement durable liés au travail décent (ODD n°8), aux inégalités (10), à la traite des êtres humains (16) et aux capacités de connaissance des populations migrantes (17). Les interrelations entre objectifs font également de l’éducation (4) ou la santé (3), entre autres, des enjeux cruciaux. Par exemple, le processus de migration influe tant positivement (qualité des soins, situation socio-économique) que négativement (discrimination, stigmatisation, difficultés administratives) sur la santé, l’accès aux soins et le bien-être des personnes et des communautés migrantes. Porteuse de l’Agenda 2030 dans notre région, la Fédération interjurassienne de coopération et de développement vous convie donc à une soirée de dialogue et d’échange autour de la thématique de la migration. 19h30 Projection de «Mon Hôte» Un épisode de la web-série documentaire de Julia Montfort : CARNETS de solidarité 20h10 Table ronde, avec : Julia Montfort, journaliste, réalisatrice des CARNETS de solidarité Norbert Valley, pasteur solidaire poursuivi en 2018 pour «délit de solidarité» Soran Muradi, requérant d’asile modération par Etienne Arrivé, rédacteur en chef du journal régional de Canal Alpha

+

Les mécanismes de l’entraide solidaire avec les migrants en France et en Suisse La question des migrations est au coeur de l’Agenda 2030 et de ses 17 objectifs de développement durable (ODD) ratifiés en 2015 par les membres de l’Organisation des Nations Unies. Si aucun objectif ne lui est exclusivement dédié, 11 d’entre eux contiennent des cibles et indicateurs portant sur la gestion des migrations ou les mobilités. Celles-ci apparaissent également à travers l’impératif « ne laisser personne de côté » qui impose une attention particulière aux migrants, réfugiés, déplacés et demandeurs d’asile. L’Agenda 2030 intègre de manière explicite ces enjeux à travers les cibles des Objectifs de développement durable liés au travail décent (ODD n°8), aux inégalités (10), à la traite des êtres humains (16) et aux capacités de connaissance des populations migrantes (17). Les interrelations entre objectifs font également de l’éducation (4) ou la santé (3), entre autres, des enjeux cruciaux. Par exemple, le processus de migration influe tant positivement (qualité des soins, situation socio-économique) que négativement (discrimination, stigmatisation, difficultés administratives) sur la santé, l’accès aux soins et le bien-être des personnes et des communautés migrantes. Porteuse de l’Agenda 2030 dans notre région, la Fédération interjurassienne de coopération et de développement vous convie donc à une soirée de dialogue et d’échange autour de la thématique de la migration. 19h30 Projection de «Mon Hôte» Un épisode de la web-série documentaire de Julia Montfort : CARNETS de solidarité 20h10 Table ronde, avec : Julia Montfort, journaliste, réalisatrice des CARNETS de solidarité Norbert Valley, pasteur solidaire poursuivi en 2018 pour «délit de solidarité» Soran Muradi, requérant d’asile modération par Etienne Arrivé, rédacteur en chef du journal régional de Canal Alpha

Inscription : 032 422 88 36

Prix : entrée libre - collecte

jeudi, 20 mai 2021 de 19:30 à 21:30

Organisation : Fédération interjurassienne de coopération et de développement

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan

Lien : www.ficd.ch


-
Exposition

29.05 03.07

2021

Exposition de peintures Véronique Zaech

Pour ce nouveau rendez-vous, Véronique Zaech sort de sa zone de confort et propose une exposition rythmée de tableaux et d’objets tridimensionnels. Ces fragments ou «copeaux de pensée», présentés sur des plaques en inox miroir, questionnent le regard sur la perception d’une identité plurielle. Toujours à la recherche du mouvement, le geste de l’artiste dans son travail se délie, s’ouvre à la courbe, vibre dans l’instant, hésite dans la fragilité et se trouve dans la force de la couleur. Les bleus se déchirent, les oranges accueillent, les verts promettent et les bordeaux réunissent vers un équilibre qu’elle souhaite juste. «Au bout du regard, au bout de la main, au bout de la pensée et au coeur de la couleur...» Née en 1963, Véronique Zaech vit et travaille à Bienne. Après une formation à la Haute Ecole de Pédagogie (HEP BEJUNE ) elle suit le Vorkurs des Arts Visuels à Bienne, un précieux point d’ancrage dans son parcours dont il découlera des expositions régulières.

+

Pour ce nouveau rendez-vous, Véronique Zaech sort de sa zone de confort et propose une exposition rythmée de tableaux et d’objets tridimensionnels. Ces fragments ou «copeaux de pensée», présentés sur des plaques en inox miroir, questionnent le regard sur la perception d’une identité plurielle. Toujours à la recherche du mouvement, le geste de l’artiste dans son travail se délie, s’ouvre à la courbe, vibre dans l’instant, hésite dans la fragilité et se trouve dans la force de la couleur. Les bleus se déchirent, les oranges accueillent, les verts promettent et les bordeaux réunissent vers un équilibre qu’elle souhaite juste. «Au bout du regard, au bout de la main, au bout de la pensée et au coeur de la couleur...» Née en 1963, Véronique Zaech vit et travaille à Bienne. Après une formation à la Haute Ecole de Pédagogie (HEP BEJUNE ) elle suit le Vorkurs des Arts Visuels à Bienne, un précieux point d’ancrage dans son parcours dont il découlera des expositions régulières.

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre

Date de début : 29.05.2021

Date de fin : 03.07.2021

Horaires : du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00, samedi de 15h00 à 20h00. Dimanche FERME. Vernissage le samedi 29 mai à 18h00

Organisation : CIP-culture

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Animation

30.05

2021

CIP-Solidaire - une journée pour partager

programme à venir

+

programme à venir

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre

dimanche, 30 mai 2021 de 10:00 à 16:00

Organisation : Comité CIP-Solidaire

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-
Enfants

02.06

2021

Né pour lire

La médiathèque du CIP propose des animations Né pour lire. Ce concept, d’ampleur nationale, a vu le jour avec deux objectifs : - Proposer aux enfants, dès leur plus jeune âge, des livres afin de les familiariser avec cet objet et de leur donner le goût de la lecture et de la découverte. - Sensibiliser les parents à l’importance du dialogue et de la lecture avec les tout-petits. Pour cette activité, la médiathèque ouvre ses portes un mercredi par mois de 9h30 à 10h30. Un coin lecture destiné aux enfants de la naissance à 4 ans accompagnés de Maman, Papa, Grand-Maman, Grand-Papa, Marraine ou Parrain, est à disposition ainsi que des ouvrages adaptés dans un cadre chaleureux et propice aux partages et aux échanges. Un rendez-vous tout en douceur à partager avec votre enfant. Un abonnement pour votre enfant au prix de CHF 10.- est demandé. Celui-ci vous permet de bénéficier des prestations jeunesse de la Médiathèque pendant toute une année.

+

La médiathèque du CIP propose des animations Né pour lire. Ce concept, d’ampleur nationale, a vu le jour avec deux objectifs : - Proposer aux enfants, dès leur plus jeune âge, des livres afin de les familiariser avec cet objet et de leur donner le goût de la lecture et de la découverte. - Sensibiliser les parents à l’importance du dialogue et de la lecture avec les tout-petits. Pour cette activité, la médiathèque ouvre ses portes un mercredi par mois de 9h30 à 10h30. Un coin lecture destiné aux enfants de la naissance à 4 ans accompagnés de Maman, Papa, Grand-Maman, Grand-Papa, Marraine ou Parrain, est à disposition ainsi que des ouvrages adaptés dans un cadre chaleureux et propice aux partages et aux échanges. Un rendez-vous tout en douceur à partager avec votre enfant. Un abonnement pour votre enfant au prix de CHF 10.- est demandé. Celui-ci vous permet de bénéficier des prestations jeunesse de la Médiathèque pendant toute une année.

Inscription : recommandée 032 486 06 70

Prix : gratuit

mercredi, 2 juin 2021 de 09:30 à 10:30

Organisation : Médiathèque du CIP

Lieu : Médiathèque du CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-

03.06

2021

Soirée de Scrabble

Ce n'est plus seulement le plaisir de jouer mais aussi la joie de se retrouver qui fait vivre les soirées Scrabble ! Voici 8 ans que cela dure ! Quel que soit votre niveau, que vous ayez ou non l'habitude de jouer, vous pouvez nous rejoindre les premiers jeudis de chaque mois au CIP. Le jeu se déroule sans compétition et toujours dans la bonne humeur !

+

Ce n'est plus seulement le plaisir de jouer mais aussi la joie de se retrouver qui fait vivre les soirées Scrabble ! Voici 8 ans que cela dure ! Quel que soit votre niveau, que vous ayez ou non l'habitude de jouer, vous pouvez nous rejoindre les premiers jeudis de chaque mois au CIP. Le jeu se déroule sans compétition et toujours dans la bonne humeur !

Inscription : 032 486 06 70

Prix : 5.-

jeudi, 3 juin 2021 de 18:45 à 21:00

Organisation : Médiathèque du CIP

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-

Manifestations phares