Conférence

06.05

2021

Les cuirs médiévaux de Saint-Ursanne

Conférence de Karine Marchand, responsable des fouilles archéologiques du site de Saint-Ursanne, Vieille-Ville ; Ursule Babey, responsable scientifique des fouilles archéologiques du site de Saint-Ursanne, Vieille-Ville, Section d’archéologie et paléontologie, Office de la culture, République et Canton du Jura. La conférence s’intéressera particulièrement à la petite ville médiévale de St-Ursanne. Dans le cadre de travaux de génie civil, des fouilles ont été entreprises. Des trouvailles particulièrement intéressantes ont pu être faite grâce aux conditions idéales qui ont permis la conservation de matériaux organiques. C’est un nouvel éclairage sur l’histoire de la ville et de la région qui s’ouvre. Une histoire que nous racontent deux responsables des fouilles archéologiques Karine Marchand et Ursule Babey. Un éclairage particulier sur l’archéologie des cuirs sera donné par le couple Maquita et Serge Volken, deux spécialistes internationaux du domaine. Les fouilles archéologiques associées au renouvellement des canalisations et à la pose du thermoréseau en vieille ville de Saint-Ursanne ouvrent une nouvelle page dans les connaissances au sujet de la petite cité médiévale. Depuis l’été 2016, les rues de la localité sont explorées une à une à l’aune des tranchées du génie civil. Grâce au Doubs et à sa nappe phréatique, des conditions propices à la conservation des matériaux organiques ont conduit à la découverte d’une variété inédite d’objets de la vie quotidienne, rarement observée dans le canton du Jura, tels qu’objets en cuir, vaisselle et constructions en bois, voire fragments textiles. L’exemple de trouvaille la plus emblématique est la petite chaussure d’enfant en cuir décoré, découverte en mai 2019 et dont la révélation sur internet a suscité un tel engouement que le monde entier en a pris connaissance en une seule journée ! Les fouilles sont en cours et devraient se terminer au début de l’été. Après la phase de terrain, les archéologues vont poursuivre leur enquête minutieuse en laboratoire. Outre les vestiges organiques, quantités d’autres objets et structures apportent un nouvel éclairage sur la ville du Clos-du-Doubs dont l’histoire est d’ores et déjà plus longue que prévue, plusieurs traces de l’époque romaine ayant été mises au jour. L’archéologie du cuir, deux spécialistes internationaux : Le couple Marquita et Serge Volken est une adresse incontournable en ce qui concerne l’archéologie du cuir. Depuis la création en 1993 de l’unique centre de recherche dans ce domaine et l’inauguration du musée de la chaussure à Lausanne en 2003, plus de 100 rapports et publications scientifiques ont vu le jour. Selon la maxime « ce que je fais je comprends », on ne se contente pas seulement de l’étude, on y ajoute la mise en pratique en reconstituant les objets avec les outils et moyens techniques disponibles aux époques respectives, contribuant ainsi aussi à un patrimoine immatériel, celui du savoir-faire. Dr. Marquita Volken est une spécialiste au niveau mondial en ce qui concerne l’archéologie du cuir et des chaussures, branche hautement spécialisée appelée la calcéologie. Après des études en histoire de l’art et arts appliqués aux Etats-Unis (Idaho State University), elle reprend ses études en archéologie à l’Université de Lausanne où elle termine avec un doctorat impliquant 15 années de recherches condensées dans un ouvrage de plus de 300 pages. Serge Volken est un artisan autodidacte bien connu dans la scène internationale, spécialisé dans diverses techniques traditionnelles de la décoration et de la sculpture sur cuir. Son caractère d’artisan-explorateur confectionnant des pièces uniques, ainsi que sa volonté de partage lui a valu en tant que premier du continent européen d’obtenir le prix Stohlman en 2017, plus haute distinction aux Etats-Unis dans ce domaine, prix remis pour l’œuvre d’un vie. Alors qu’il qualifie son épouse de déesse de la chaussure ancienne, il se contente de se définir en tant que son assistant se réservant le titre de grand prêtre

+

Conférence de Karine Marchand, responsable des fouilles archéologiques du site de Saint-Ursanne, Vieille-Ville ; Ursule Babey, responsable scientifique des fouilles archéologiques du site de Saint-Ursanne, Vieille-Ville, Section d’archéologie et paléontologie, Office de la culture, République et Canton du Jura. La conférence s’intéressera particulièrement à la petite ville médiévale de St-Ursanne. Dans le cadre de travaux de génie civil, des fouilles ont été entreprises. Des trouvailles particulièrement intéressantes ont pu être faite grâce aux conditions idéales qui ont permis la conservation de matériaux organiques. C’est un nouvel éclairage sur l’histoire de la ville et de la région qui s’ouvre. Une histoire que nous racontent deux responsables des fouilles archéologiques Karine Marchand et Ursule Babey. Un éclairage particulier sur l’archéologie des cuirs sera donné par le couple Maquita et Serge Volken, deux spécialistes internationaux du domaine. Les fouilles archéologiques associées au renouvellement des canalisations et à la pose du thermoréseau en vieille ville de Saint-Ursanne ouvrent une nouvelle page dans les connaissances au sujet de la petite cité médiévale. Depuis l’été 2016, les rues de la localité sont explorées une à une à l’aune des tranchées du génie civil. Grâce au Doubs et à sa nappe phréatique, des conditions propices à la conservation des matériaux organiques ont conduit à la découverte d’une variété inédite d’objets de la vie quotidienne, rarement observée dans le canton du Jura, tels qu’objets en cuir, vaisselle et constructions en bois, voire fragments textiles. L’exemple de trouvaille la plus emblématique est la petite chaussure d’enfant en cuir décoré, découverte en mai 2019 et dont la révélation sur internet a suscité un tel engouement que le monde entier en a pris connaissance en une seule journée ! Les fouilles sont en cours et devraient se terminer au début de l’été. Après la phase de terrain, les archéologues vont poursuivre leur enquête minutieuse en laboratoire. Outre les vestiges organiques, quantités d’autres objets et structures apportent un nouvel éclairage sur la ville du Clos-du-Doubs dont l’histoire est d’ores et déjà plus longue que prévue, plusieurs traces de l’époque romaine ayant été mises au jour. L’archéologie du cuir, deux spécialistes internationaux : Le couple Marquita et Serge Volken est une adresse incontournable en ce qui concerne l’archéologie du cuir. Depuis la création en 1993 de l’unique centre de recherche dans ce domaine et l’inauguration du musée de la chaussure à Lausanne en 2003, plus de 100 rapports et publications scientifiques ont vu le jour. Selon la maxime « ce que je fais je comprends », on ne se contente pas seulement de l’étude, on y ajoute la mise en pratique en reconstituant les objets avec les outils et moyens techniques disponibles aux époques respectives, contribuant ainsi aussi à un patrimoine immatériel, celui du savoir-faire. Dr. Marquita Volken est une spécialiste au niveau mondial en ce qui concerne l’archéologie du cuir et des chaussures, branche hautement spécialisée appelée la calcéologie. Après des études en histoire de l’art et arts appliqués aux Etats-Unis (Idaho State University), elle reprend ses études en archéologie à l’Université de Lausanne où elle termine avec un doctorat impliquant 15 années de recherches condensées dans un ouvrage de plus de 300 pages. Serge Volken est un artisan autodidacte bien connu dans la scène internationale, spécialisé dans diverses techniques traditionnelles de la décoration et de la sculpture sur cuir. Son caractère d’artisan-explorateur confectionnant des pièces uniques, ainsi que sa volonté de partage lui a valu en tant que premier du continent européen d’obtenir le prix Stohlman en 2017, plus haute distinction aux Etats-Unis dans ce domaine, prix remis pour l’œuvre d’un vie. Alors qu’il qualifie son épouse de déesse de la chaussure ancienne, il se contente de se définir en tant que son assistant se réservant le titre de grand prêtre

Inscription : Nombre de place limitée à 50 personnes. Masque obligatoire. Inscription vivement recommandée. 032 486 06 06

Prix : entrée libre - collecte

jeudi, 6 mai 2021 de 19:30 à 21:00

Organisation : CIP, commune de Tramelan, société jurassienne d'émulation

Lieu : CIP

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-