Conférence

19.06

2019

L’internement administratif : une histoire et des enjeux actuels

Conférence de Christel Gumy, Docteure en histoire et directrice de recherche au sein de la CIE Commission indépendante d'experts (CIE) internements administratifs En Suisse, jusqu’en 1981, des dizaines de milliers de personnes ont été placées dans des établissements fermés alors qu’elles n’avaient commis aucun délit. Elles étaient le plus souvent internées sur décisions administratives, sans bénéficier des protections propres à une procédure judiciaire, en raison de comportements ou de mode vie jugés déviants des normes dominantes en matière de travail, de famille ou de sexualité. Ces personnes ont été mises à l’écart de la société dans des maisons d’éducation, des colonies agricoles, des pénitenciers ou des hôpitaux psychiatriques. Elles y ont fréquemment été soumises à l’exploitation, aux violences physiques et psychiques, et aux abus sexuels. Sous prétexte de protéger la morale et l’ordre publics comme de réguler les coûts de l’assistance, des individus ¬ pauvres, vulnérables, rebelles ou marginaux ¬ ont été privés de liberté pour de longues périodes, au mépris des droits fondamentaux, et réduits à des conditions de vie indignes dont les répercussions se sont fait sentir tout au long de leur vie. La Commission indépendante d’expertes (CIE) Internements administratifs a été mandatée par le Conseil fédéral pour mener une étude historique sur ces mesures d’enfermement, en lien avec d’autres mesures de coercition à des fins d’assistance. Cette étude participe « d’une politique mémorielle » qui vise à réhabiliter les personnes victimes de ces mesures. L’enjeu est de faire connaître à un large public ce pan jusqu’ici occulté de l’histoire suisse, d’en tirer les conséquences et d’initier des réflexions pour le futur autour des mesures actuelles de protection de l’adulte et de l’enfant, mais aussi plus généralement autour de la pauvreté, de l’exclusion et de la marginalité.

+

Conférence de Christel Gumy, Docteure en histoire et directrice de recherche au sein de la CIE Commission indépendante d'experts (CIE) internements administratifs En Suisse, jusqu’en 1981, des dizaines de milliers de personnes ont été placées dans des établissements fermés alors qu’elles n’avaient commis aucun délit. Elles étaient le plus souvent internées sur décisions administratives, sans bénéficier des protections propres à une procédure judiciaire, en raison de comportements ou de mode vie jugés déviants des normes dominantes en matière de travail, de famille ou de sexualité. Ces personnes ont été mises à l’écart de la société dans des maisons d’éducation, des colonies agricoles, des pénitenciers ou des hôpitaux psychiatriques. Elles y ont fréquemment été soumises à l’exploitation, aux violences physiques et psychiques, et aux abus sexuels. Sous prétexte de protéger la morale et l’ordre publics comme de réguler les coûts de l’assistance, des individus ¬ pauvres, vulnérables, rebelles ou marginaux ¬ ont été privés de liberté pour de longues périodes, au mépris des droits fondamentaux, et réduits à des conditions de vie indignes dont les répercussions se sont fait sentir tout au long de leur vie. La Commission indépendante d’expertes (CIE) Internements administratifs a été mandatée par le Conseil fédéral pour mener une étude historique sur ces mesures d’enfermement, en lien avec d’autres mesures de coercition à des fins d’assistance. Cette étude participe « d’une politique mémorielle » qui vise à réhabiliter les personnes victimes de ces mesures. L’enjeu est de faire connaître à un large public ce pan jusqu’ici occulté de l’histoire suisse, d’en tirer les conséquences et d’initier des réflexions pour le futur autour des mesures actuelles de protection de l’adulte et de l’enfant, mais aussi plus généralement autour de la pauvreté, de l’exclusion et de la marginalité.

Inscription : 032 486 06 06

Prix : entrée libre - collecte

mercredi 19 juin 2019 à 19:30

Organisation : Commune de Tramelan, Société jurassienne d'émulation, CIP

Lieu : CIP (Auditorium)

Adresse : Chemin des Lovières 13 - 2720 Tramelan


-